Voici un article que j’ai envie de publier depuis environ 1000 ans : j’ai nommé, la liste infaillible des choses qu’il faut ramener de France, lorsque l’on s’installe au Québec ! Je pense que cette liste peut particulièrement intéresser les amis Pvtistes, étudiants, et tous ces angoissés de la valise, qui viennent déposer les bagages dans la Belle Province. Parce que même si on trouve de tout ici (on est en Amérique du Nord quand même !), il y a des produits que l’on ne se procure pas forcément facilement. Et si par bonheur on arrive à mettre la main dessus, dans une épicerie fine par exemple, on a juste envie de foncer tête baissée au Dollarama le plus proche, tellement les prix sont abusés.

1. Certains produits de beauté

Je vous conseille de bien vous renseigner avant de venir ici. En effet, certains marques que l’on trouve à prix abordables en France, sont vraiment chères une fois l’Atlantique traversé. Je pense notamment à la marque Nuxe (j’ai vu un démaquillant à $50, qui coûte un peu plus de 10€ en France si je dis pas de bêtises). Ah, et si vous préférez les déodorants en aérosol plutôt qu’en stick, amenez-en aussi. Parce que oui, c’est difficile de se procurer ici un déo en spray, pour de vrai !


2. La pilule contraceptive, médicaments et homéopathie

– Pour la pilule : Faire une prescription pour les 10 années à venir, voir plus. Non bon, dommage c’est pas  possible. Mais juste pour vous prévenir qu’il est très difficile (voir impossible) de trouver un équivalent de votre pilule ici, et puis surtout il n’y a pas de remboursement.
– Pour les médicaments et l’homéopathie : Attention, là aussi, si on cherche bien on trouve quasiment de tout. En revanche, certains médicaments sont introuvables (Spasfon, Maxilase… Faîtes moi signe si vous pensez à d’autres… ). J’avoue qu’à part pour le Doliprane que j’achète ici avec le sourire, je me suis constituée une petite réserve avant de quitter la France. Ah et pour l’homéopathie c’est simple : c’est juste 10 fois plus cher. Donc si vous avez l’habitude de vos petits granules, faîtes le stock dans la valise.


3. Des vêtements d’hiver made in Décathlon !

Leggings, sous vêtements thermiques, bonnets et gants, certaines marques de chaussures d’hiver… Franchement, ça vaut le coup de regarder un petit peu ce qu’il est possible d’acheter en France avant de venir ici. Attention, je ne dis pas qu’il faut TOUT acheter en France, juste qu’il faut se renseigner. Je pense tout de même que cette règle ne s’applique pas aux doudounes, qui sont à mon avis plus adaptées au Québec. Tout dépend aussi où vous allez vivre au Québec, mais sincèrement, à Montréal il n’est pas absolument nécessaire d’acheter des marques québécoises, par exemple. Globalement, j’ai quand même trouvé les vêtements d’hiver ici assez chers. Résumons en une phrase simple et concise : n’imaginez pas qu’au Québec, parce que les hivers sont rigoureux, les vêtements d’hiver sont plus abordables qu’en France. Et donc, en ce qui concerne la petite phrase bien sentie que vous risquez de prononcer : « j’achèterai sur place, ça sera moins cher », et bien, euh, non, pas forcément… (hélas).
Anecdote : J’ai quand même réussi l’exploit de mettre des TONGS dans ma valise, tout en zappant complètement mes gants de ski. Faîtes ce que je dis, pas ce que je fais :-)


4. Des lingettes Décolor ‘Stop

Bon, ça, c’est mon côté Bree Van de Kamp. Mais en même temps, sérieusement, pas l’ombre d’un produit semblable à cet ingénieux système. Et quand on voit la taille monstrueuse des machines à laver québécoises, je vous assure que ça fait mal au coeur de trier le blanc des couleurs. Je crois qu’il y a une épicerie « française » à Montréal qui en vend, mais de mémoire, le prix était assez comique.


5. Fromage rapé, fromage tout court, saucisson, foie gras, paté, vins…

Bon là, c’est plus un cri du coeur qu’autre chose. C’est en effet assez compliqué de remplir sa valise avec ces produits. Bonjour l’angoisse à la douane. Prenez au moins du vin pour moi (vous avez droit à 2L par personne pour le vin/bière, 1L pour les alcools forts type vodka). Personnellement c’est le fromage rapé qui me manque le plus dans ces produits (sincèrement, des pâtes sans, ça sert à quoi ?). Heureusement, vous avez l’heureuse parade qui consiste à harceler demander gentiment à votre famille de vous en envoyer de temps en temps !
Dans le même style
20 commentaires
  • La Madame
    Répondre

    Moi c’est l’inverse, quels produits québécois je ramène dans mes valises! :oD

    Par contre juste préciser que c’est tout de même interdit d’amener des produits périssables dans les valises, d’où ton stress aux douanes ;o) Mais voilà si tu déclares pas tes produits et que tu te fais pogner, ils peuvent te filer une amende :o/ Moi c’est pour ça que je déclare toujours le foie gras quand je vais au Québec. Il est en conserve et c’est nickel ça passe :o) Et le vin bien entendu, 2 bouteilles par personne, j’en ramène toujours aussi pour la famille :o)

    Ma mère vient me voir en France dans 1 mois et voici ce que je lui ai demandé ;o) :

    * Sirop d’érable de chez mon oncle qui fait du sirop, jello, sauce poutine, beurre de peanut, mayonnaise Hellmanns, beans, dinner kraft (juste les sachets de fromage, parce que je suis souvent nostalgique du temps où on mangeait du dinner kraft le midi quand on rentrait de l’école :o) )

  • Elsa ❤
    Répondre

    Hihi tu me devances, je vais sûrement faire le même article, mais dans le sens inverse ! J’ai aussi des petites choses que je veux ramener du Québec pour la France, peanut butter en tête !

    Et pour la déclaration de douanes, évidemment c’est obligatoire et vivement conseillé ! Personnellement mon stress vient plutôt du fait d’être embêtée et retardée à l’aéroport si les valises sont ouvertes :-)

  • Eternal Sweetness
    Répondre

    Super intéressant comme article :), j’aime lire ça :)

  • Nicoline Defy
    Répondre

    Non mais c’est vrai ? il n’y a pas de fromage rapé ? le fromage c’est ma vie ! Je ne peux pas aller au Quebec alors ^^ Non mais c’est vraiment vrai ?

    Bises <3

  • aurélie globe-croqueuse
    Répondre

    ha ça c’est sûr que le fromage , c’est pas le fort du Québec! Même de l’amérique du nord, plus généralement! (arf avec leur « petit quecquois » lol) Qd j’étais là-bas et que j’ai vu que même les pasteurisés de base sont 5x le prix d’en France ça m’avais dissuadée ! J’ai noté aussi la difficulté de trouver de la vrai moutarde (de dijon) et du bon pain.

    Quand j’avais été aux Antilles, l’expat chez qui je logeais m’avais répondu à la question « je te ramène quoi ? » : « des cerises et du fanta orange » (qui n’a pas le même goût là-bas) …marrant les nostalgie du pays…

  • Emy Food Reporter
    Répondre

    Un article qui m’est très utile étant donné que je vais partir à Montréal! Mais.. le coup des fringues m’angoisse.. je ne sais pas quoi acheter pour affronter le froid, moi qui me disais que justement « j’achèterai sur place.. ». Les habits « d’hiver » a décathlon suffise? Est ce que je vais mourir de froid avec un simple jeans? Aaah l’angoisse.. Adieu jupe.. robe.. =( je ne veux pas ressembler à un bonhomme michelin :p

  • Lisa
    Répondre

    En Espagne, je ramenais des compotes de France, car il n’y en a pas, et du shampooing Klorane !

    Au Mexique, j’aurai aimé ramené de la mascarpone, car j’en ai jamais trouvé et j’adore les tiramisus :)

  • Lili
    Répondre

    Je rajoute aussi la lingerie car franchement… ici c’est pas folichon sauf si on aime les culotte et soutif flashy. Un soutien gorge rose pétant ça va… mais 10 du même genre…

    Je suis bien d’accord avec Décath… faites la razzia avant de partir car ici, ça coûte une fortune ! Bon… après la qualité est probablement bien meilleure. Mais on n’a pas forcément envie du top.

    Quand ma soeur était à Montréal, il y a 4 ans, ma mère lui envoyait des tampons avec applicateur. Il n’y en avait pas à l’époque… :( Heureusement, ça changé.

    Faites les réserves de chocolat !!! Ici ça coûte cher la tablette ! Snif !

    Pour le petit déj et les inconditionnels du chocolat Poulain ou Banania, pensez à partir avec deux trois boîtes de réserves. Ici, ça coûte un rein !!!!

    • La Madame
      Répondre

      Tiens c’est bizarre, comme quoi les goûts et les couleurs ;o) Moi quand je retourne au Québec je vais à La Senza et je m’achète des lots de boxers sympas :o) Y’a toujours une promo genre 10 pour 30$, etc, je trouve ça génial :o)

      Pour les vêtements d’hiver je sais pas trop là-bas mais c’est vrai que Décathlon en général ça tient la route et c’est pas si cher :o) Par contre, je suggère tout de même pour un bon manteau d’hiver de voir au Québec : en France y’a que des manteaux pas super chauds (je suis super frileuse hein, je précise) alors qu’au Québec pour 150$ avec les taxes je me suis trouvée un superbe manteau qui va à -20°C :o)

      Sinon pour les tampons, je sais pas où ta soeur habitait là mais franchement ça fait 12 ans que je suis partie et y’avait bel et bien des tampons avec applicateurs…

    • Lili
      Répondre

      Lol elle vivait sur le Plateau ! Bizarre alors !

      J’ai aussi acheté des lots de culottes en promos comme tu dis! Et pour ça, c’est quand même chouette. (ça me gène moins d’avoir des culottes rose ou bleu fluo que pour les soutiens gorges)

      Pour le manteau, c’est clair aussi qu’il faut l’acheter au Québec ! Ceux de France ne sont pas forcément assez chaud (quoique North Face et Canada Goose ont pal envahit les magasins).

    • Elsa ❤
      Répondre

      Pour la lingerie, je suis personnellement ultra fan de « Aerie », la section lingerie de chez American Eagle Outfitters… De très belles choses je trouve !

      Et pour les manteaux, effectivement, beaucoup de marques québécoises sont dispos à la vente en France, pour un prix assez honnête, de mémoire !

  • Alice In Québéquie
    Répondre

    Je veux pas avoir l’air de faire de la pub pour mon blog, mais comme tu demandes, voici ma liste de médocs à ramener
    http://aliceinquebequie.blogspot.ca/2011/07/de-comment-qualice-publie-enfin-la.html
    Et la liste du reste :)
    http://aliceinquebequie.blogspot.ca/2011/08/de-comment-qualice-publie-la-liste-part.html
    (et finalement, on se retrouve tous sur certains produits, nous expats :))

    • Elsa ❤
      Répondre

      Hihi, je viens de lire ta liste et effectivement on a des choses en commun, déjà avec les lingettes decolor stop ! Mais ça, je crois que tous les français se font la réflexion !

  • ferdypaindepice
    Répondre

    tout à fait vrai !!! je ne suis pas encore au niveau de la lingette decolor stop :) mais s’il y a une chose à ne pas oublier selon moi c’est le verre doseur !!!!! c’est horrible les mesures ici :(

  • Nicolka Mikaze
    Répondre

    Hihi c’est drôle de voir un article qui parle de se préparer à venir dans mon coin de pays! :)

  • Adeline
    Répondre

    Tellement drôle!!! je suis arrivée à Montréal pour un stage de 6 mois il y a maintenant un mois et cet article m’aurait tellement servi quand j’ai fait mes valises et que j’ai oublié les lingettes décolor stop! (on est plus d’une à avoir un côté Bree Van de Kamp ^^)
    C’est la première fois que je laisse un commentaire sur ton blog, que je lis maintenant depuis deux mois, et je tiens à te féliciter pour le design et pour le contenu de tes articles! Il est top! :)

    Adeline

    • Elsa ❤
      Répondre

      Merci pour ton premier petit commentaire alors ! Et surtout : bienvenue à Montréaaaaal ! Bon courage pour ton installation ici, pas de doutes que tu vas adorer ;-) Bises !

  • Cynthia
    Répondre

    Quand je suis arrivée à Montréal la semaine dernière il y avait un chien qui cherchait la bouffe dans les valises et ça arrive souvent quand j’arrive de Paris, à méditer!

    J’amène souvent du champagne de France, c’est vraiment moins cher là-bas qu’ici. (Une veuve clicquot 36 E vs 71$ + taxe)

  • APPEAR'S BLOG
    Répondre

    J’étais sur Twitter mais il faut dire qu’au bout d’un moment, je m’en suis lassée.
    Bientôt un nouvel article avec des nouvelles photos de Montréal ? On a pas encore découvert toute la ville ! ♥

  • Tiffany Mercier
    Répondre

    Tout se passait bien jusqu’au moment où je suis arrivée sur la lingette décolore stop: rire incontrôlable qui a fait sursauté plus d’un de mes voisins de biblio! Je suis arrivée à Hamilton (1h au Sud de Toronto) il y a presque 3 mois (oh punaise comme ça passe…) et lorsque mon couchsurfer m’a emmené en courses avant d’emménager, quelle histoire ces lingettes! « mais, quand tu laves ton linge, comment tu fais pour pas que les couleurs se mélangent? » « Ben, je lave à l’eau froide! » « oui mais, mais, par exemple, tu as du blanc, du rouge, du bleu turquoise, comment tu fais? » « beeen, je sais pas, j’y mets dans la machine! » « mais oui mais, vous avez bien un produit non? tu sais, comme un bout de tissu, non? » « mais de quoi tu parles?… » Je crois que lui et moi on va s’en souvenir un bon bout de temps de ces lingettes! Au plaisir de continuer à lire tes articles!

Répondre à Lili Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Besoin d’un design de blog personnalisé et à votre image ?

Tapez votre recherche puis appuyez sur la touche Entrée